Shopping Cart
fr Français
CHF

Créez votre compte artiste

Concept

L’origine

Stellart se place en tant qu’ambassadeur des artistes dans le monde. Notre volonté de soutenir les artistes s’est amplifiée durant les premiers mois du Covid-19. A l’époque nous étions très proches d’artistes suisses principalement.

Nous nous sommes vite rendu compte de la difficulté qu’ils rencontraient suite aux différentes restrictions sanitaires imposées. Notre devoir fût alors de trouver une solution pour leur permettre de continuer à vivre de leur art de façon pérenne durant cette période qui s’annonçait compliquée… La plateforme en ligne Stellart est née.

Notre volonté

Chez Stellart, notre volonté de soutenir les artistes et de leur permettre de développer leurs ventes auprès de nouveaux clients nous a poussés à réfléchir davantage et à sortir des sentiers battus. Notre objectif: créer quelque chose de nouveau et d’unique qui profite à nos clients et aux acteurs du monde artistique.

Une approche unique

Afin de créer une synergie positive entre les clients et les artistes ainsi que de soutenir le développement du marché de l’art en augmentant son attractivité auprès de chacun, nous avons décidé d’allier Art & Finance. Notre objectif: rétribuer de la valeur à chaque acheteur faisant l’acquisition d’œuvres d’art.
Concrètement, pour chaque œuvre acquise par le biais Stellart, nous reversons à l’acheteur un rendement de 5% par année durant 5 ans (basé sur la valeur d’achat de l’œuvre). In fine, nous rétribuons à nos clients 25% des sommes qu’ils ont dédié à l’achat d’œuvres d’art.

De quoi envisager sereinement l’acquisition d’œuvres d’art supplémentaires n’est-ce pas ?

 

Découvrez plus en détail notre système de rétribution de valeur

Nos priorités

Notre transparence, leur qualité, votre satisfaction, une émotion commune.

Notre transparence

La transparence est l’une des valeurs clés de notre entreprise. C’est grâce à la transparence que nous pouvons tisser des liens forts et créer un climat de confiance avec nos artistes partenaires et vous.

Leur qualité

La qualité, un mot d’ordre chez Stellart. Chaque artiste, chaque œuvre est différente, pourtant il existe un point commun: la qualité. Nous sélectionnons pour vous des œuvres d’artistes de qualité avérée.

Votre satisfaction

Sans vous, rien de tout ça n’existerait car vous êtes indispensable pour les artistes. Notre devoir est de vous servir de la meilleure façon possible, en cherchant toujours à nous améliorer pour vous fournir un service de qualité supérieure.

Une émotion commune

L’émotion commune est celle qui nous rassemble. Nous sommes tous et toutes ici, en recherche permanente de cette émotion que nous procurera notre prochaine œuvre. Cette émotion est déjà connue pour certains, encore inconnue pour d’autres…

L'équipe derrière Stellart

Cofondateurs

Maxwell Sauer

At ut omnihit qui sunt illandit ad quodiam nim que nonsequo iumquid mo volupta turitas es arcilique ma poresequam, quatium qui voloru.

Cofondateurs

Benjamin Roch

At ut omnihit qui sunt illandit ad quodiam nim que nonsequo iumquid mo volupta turitas es arcilique ma poresequam, quatium qui voloru.

En achetant l’art que vous aimez, vous investissez automatiquement.

Bénéficiez
d’un rendement garanti de

5%

Par année durant 5 ans

Articles

Actualités

Restez en permanence informé des nouveautés chez Stellart

Séverine Marclay, une artiste valaisanne inspirée par son lieu de vie.

Dans cette actualité, découvrez le parcours et les inspirations de notre artiste partenaire Séverine Marclay.

 

Maxwell: Salut Séverine ! Pourrais-tu nous résumer ton parcours artistique jusqu’à ce jour avec tes grandes étapes ?

 

Séverine: Salut Max, il est important de savoir que je suis une personne autodidacte, j’ai appris à développer mon propre style. A l’école j’ai toujours été intéressée par les cartes de l’univers et le dessin. Mon rôle dans ce milieu artistique a pour but de transmettre et de former d’autres personnes.

J’ai beaucoup appris dans les livres, je te parle des points de fuite, de la perspective, de l’ombre portée, ces choses sont plus ou moins faciles pour moi.

Mon but était de transmettre donc j’ai dû apprendre à faire cela aussi ! Je m’étais dit “rien de mieux que d’aller voir comment les professeurs transmettent leurs connaissances à leurs élèves “. Alors je me suis inscrit à l’université populaire de Martigny.

Finalement cette expérience s’est très mal passée pour moi, je n’y suis pas restée très longtemps. Lors d’un cours sur le point de fuite, je me suis senti très à l’aise et c’était facile pour moi, contrairement à la fille qui était assise à côté de moi qui avait de la peine à comprendre. Elle m’a demandé de l’aide, et comme toute bonne personne j’ai décidé de lui venir en aide et j’ai commencé à lui expliquer. Malheureusement le professeur n’a pas apprécié que je prenne sa place et m’a fait des remarques désobligeantes.

Finalement c’était ma première leçon, je savais maintenant ce que je ne devais pas faire en tant que professeur !

Cela fait maintenant 20 ans que je donne des cours et depuis le début je dis toujours à mes élèves “si vous avez compris, n’hésitez pas à aider votre voisin et à transmettre vos informations”.

Quelques années plus tard, aimant beaucoup le domaine de la santé je me suis demandé comment je pouvais allier art et santé, donc je me suis également inscrite dans une école d’art thérapie anthroposophique à Genève.

 

Maxwell: Aujourd’hui à quel mouvement artistique associes-tu ton travail ?

 

Séverine: J’associe mon travail à plusieurs mouvements artistiques, mais pour moi le mouvement auquel je donne beaucoup de valeur est le surréalisme. Le surréalisme me permet d’aller au-delà du réel, au-delà des formalités, au-delà du connu et de ce qui est conforme. J’aime sortir et déborder du réel. Le deuxième élément que j’aime beaucoup, c’est la forêt (le brouillard et la montagne). J’aime ces éléments car ils m’apportent tout ce dont j’ai besoin. Quand je ne me sens pas au top, je pars directement en forêt et quand il y a du brouillard je suis encore mieux. C’est mon lieu de vie.

 

Maxwell: Je vais rebondir sur ce lieu de vie. Tu vis dans la région valaisanne, que t ‘a-t-elle apporté dans ton travail ?

 

Séverine: Haaa le Valais ! J’aime mon valais et ses forces, cela me ressemble beaucoup. J’aime aussi ce contraste. Je ne suis pas quelqu’un de mou, j’aime beaucoup la force. On retrouve très souvent dans mes peintures une petite partie de mon Valais. C’est mes racines.

 

Mot de la fin (Séverine): Force et authenticité, c’est la clef !

 

Dès 20 CHF par mois, faites l’acquisition de l’œuvre que vous aimez.

Dans le but de développer l’accessibilité de l’achat d’œuvres d’art et de soutenir les artistes, la société Stellart vous propose une solution unique vous permettant d’étaler le paiement de votre œuvre d’art grâce au leasing à 0% d’intérêt.

Cette solution vous permet d’étaler le paiement de votre œuvre d’art sans aucun frais sur une durée de 12, 24, 36, 48 mois. Pour déterminer votre mensualité, il suffit de diviser le prix total de votre acquisition par le nombre de mensualités souhaitées.

Des œuvres d’une valeur de CHF 1000.00 à CHF 10’000.00 peuvent être financées en leasing à 0%.

En optant pour un leasing à 0%, vous accédez aux mêmes prestations et touchez également le rendement garanti sur vos acquisitions.

Si vous souhaitez bénéficier d’un crédit à 0% afin de faire l’acquisition de l’œuvre que vous aimez, contactez-nous par mail à contact@stellart.co

Pour en savoir plus sur les rendements distribués par Stellart à ses acheteurs, rendez-vous ici: Stellart Invest Privés

Christophe, de menuisier à artiste. Un parcours de vie passionnant.

Maxwell : Salut Christophe, pourrais-tu nous parler de ton parcours artistique, comment es-tu devenu la personne que tu es aujourd’hui ?

 

Christophe : Salut Max, à la base je suis menuisier. J’ai fait mon apprentissage dans ce secteur d’activité. Ensuite, je suis parti travailler dans une entreprise de désinfection pour le traitement des charpentes contre les nuisibles. Après 20 ans dans cette entreprise, j’ai eu l’opportunité de travailler pour mon compte. Malheureusement, j’ai compris très rapidement que cela n’était pas fait pour moi. J’ai rapidement eu des crises d’angoisse et des pertes de sommeil, je ne me sentais pas à ma place.

Persuadé que tout à un sens, durant cette période complexe pour moi, j’ai pu me découvrir, et notamment prendre conscience de mon hypersensibilité.

J’étais content d’avoir survécu à ce burn-out.

J’ai une philosophie “on peut passer de tout à son contraire”. Je suis donc passé de dératiseur à artiste. On m’a juste dit que “Rat” à l’envers sa fait “Art”, j’ai trouvé très sympathique.

Un jour je suis tombé sur le site Pinterest, ce fût le déclic. A ce moment, j’ai eu un appel et j’ai senti que je devais créer, maintenant.

J’ai commencé à créer à mon rythme dans l’atelier chez mes parents ou j’ai les outils et le matériel nécessaire pour travailler le bois. On m’a repéré très rapidement et on m’a proposé d’exposer à l’occasion d’un marché de Noël et finalement c’était parti comme ça !

Ce qui me plaît, c’est que je peux travailler à tout moment. Je peux aller me promener dans la nature, tout d’un coup je vois quelque chose qui m’inspire et je peux commencer à conceptualiser dans ma tête la prochaine création, pour moi cela n’a pas de valeur.

 

Maxwell : Super ! Merci pour cette explication ! Ma prochaine question concerne ta région. Quel a été son impact sur ton travail, couleur, matière ?

 

Christophe : Ici à Yvonand, c’est un endroit de ressourcement très calme, il y a le lac, les gens viennent rêver et c’est une région dans laquelle on peut retrouver beaucoup de lieux à vibration. Cela permet de bien faire circuler mon énergie. Mes sources d’inspirations sont souvent en résonance avec la montagne. Mes créations ont un bon écho en montagnes. Peut-être qu’exposer en montagne plus fréquemment sera mon futur.

Le lac a une influence sur mes créations, et maintenant je recommence à créer des voiles. C’est une forme de mimétisme de ce que je peux retrouver sur notre lac.

 

Mot de la fin (Christophe) : J’aimerais témoigner par rapport aux différents articles que je lis. Le fait de créer de ses propres mains, même cuisiner, aide beaucoup le corps, et les bénéfices intellectuels sont inimaginables.

 

fr Français

Contact

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.